0 Article

Panier(0)

Il n'y a plus d'articles dans votre panier
Total TTC 0,00 €
10.000 km à pied à la rencontre de l'Europe

10.000 km à pied à la rencontre de l'Europe

Depuis neuf mois, nous suivons les aventures de Marie et Nil de Deux Pas Vers L'autre dans leur traversée de l'Europe à pied, du Portugal à la Turquie. 10.000 km en randonnée ultralight à la rencontre de nos voisins européens. Cinq pays déjà traversés, des paysages à couper le souffle, des rencontres marquantes, nous avons eu la chance de faire un premier bilan de leur aventure avec eux.

2PVA italie

Où êtes-vous en ce moment ? Depuis combien de temps êtes-vous partis ?

Nous sommes actuellement en Italie, nous venons de sortir des Dolomites qui ont vraiment été une des découvertes majeures depuis notre départ. C'est un endroit magnifique et sauvage et relativement reculé en cette saison puisque tous les refuges sont désormais fermés. Nous nous apprêtons à terminer la traversée des Alpes que nous avons entamée il y a un peu plus de 3 mois et nous approchons maintenant de la frontière slovène. La Slovénie sera le 6ème pays de l'aventure. Ça va bientôt faire 9 mois que nous sommes partis, déjà un bout de temps que nous sommes sur les chemins ! Après tout ce temps, c'est devenu notre vie "normale" en fait... Pour le moment on a un peu de mal à s'imaginer faire autre chose, on aura peut-être un avis un peu différent quand on sera au cœur de l'hiver !

2PVA 1 kg for the planet

Quel premier bilan tirez-vous après déjà plus de 6 mois sur les routes ? Votre aventure correspond-elle à l'image que vous vous en faisiez avant de partir ?

On a essayé de préparer ce voyage du mieux qu'on a pu, c'est vrai qu'après déjà 9 mois, l'idée qu'on pouvait s'en faire et un petit peu différente de la réalité mais dans l'ensemble ça colle plutôt bien ! On s'est assez vite rendu compte que c'était difficile de préparer un voyage comme celui-ci. Sur le papier les choses étaient un peu différentes, tant sur la difficulté physique que sur l'organisation ou les endroits traversés. Du côté de notre programme 1KG FOR THE PLANET, ça varie vraiment selon les endroits traversés. Dans l'ensemble, on arrive malheureusement souvent à atteindre notre objectif de récolter 1 kg de déchets sur les sentiers. Enfin, dans ce pré-bilan, on peut déjà dire que l'Europe nous fait halluciner chaque jour de la diversité de ses paysages sublimes et que les rencontres que nous y faisons nous donnent chaque jour un peu plus foi en l'humanité !

2PVA rencontres

Les rencontres avec nos voisins européens sont au cœur de votre projet, comment votre démarche est-elle accueillie ?

La randonnée dans ce projet c'est un moyen, pas vraiment le but. L'idée c'était de rencontrer les gens, de se rendre compte de ce que représente l'Europe en vrai, sur le terrain disons, plutôt que dans les médias et d'arriver à se faire une meilleure idée des choses que partagent ces différents pays. Arriver à rencontrer des gens, à discuter avec eux, à se faire inviter à manger ou à dormir chez eux, ce n'est pas forcément des choses très naturelles mais c'est quelque chose qu'on a dû apprendre et plus on s'ouvre, plus on sourit et plus l'accueil est facile. Notre humeur conditionne beaucoup nos rencontres et on a dû apprendre à s'ouvrir dans des moments où on n'était pas forcément au top. Les gens sont souvent prêts à s'ouvrir aussi si on trouve la bonne porte d'entrée et ça commence sûrement par de la simplicité. Le projet, où que l'on aille, reçoit un accueil qui dépasse nos attentes. On voit plus la différence entre un endroit touristique et un endroit où peu de monde passe que d'un pays à l'autre. On se rend compte que le tourisme de masse fait souvent du mal à la capacité des gens à s'ouvrir.

2PVA mer de glace

Votre aventure est assez physique puisque vous la réalisez entièrement à pied, comment restez-vous en forme ? Comment gérez-vous les baisses de régime ou de moral ?

Pour rester en forme c'est plutôt simple, il suffit de continuer de marcher ! Dès que l'on doit s'arrêter deux ou trois jours pour bosser sur nos vidéos, le site internet ou nos réseaux sociaux, on s'aperçoit que l'immobilité n'aide pas notre condition physique. Même s'il y a évidemment des jours plus difficiles que d'autres, dans l'ensemble on se renforce jour après jour. Jusqu'à présent, on n'a eu aucun souci de santé. De petites douleurs bien sûr mais vraiment rien de majeur, on s'estime plutôt chanceux et surtout, on prend soin de nous ! Côté moral, ça va bien aussi. Une météo difficile, de la logistique qui peine à se dérouler comme prévu ou même un sac très lourd en prévision de plusieurs jours d'autonomie peuvent parfois entacher un peu notre bonne humeur, mais ça ne dure jamais longtemps.

2PVA alimentation

Quelle est votre organisation pour l'alimentation ? Comment mixez-vous produits locaux et plats lyophilisés ? Quel est l'intérêt des plats lyophilisés dans votre quotidien ?

On est tous les deux plutôt gourmands donc dès que l'occasion de découvrir quelque chose de nouveau se présente, on se jette dessus ! Pour l'organisation, là encore, cela dépend vraiment du terrain sur lequel on randonne. Pendant les 6 premiers mois, nous croisions des villages très souvent, nous n'avions donc pas besoin d'emporter beaucoup de nourriture avec nous. Nous partions en général avec 2 jours d'autonomie au cas où et pouvions nous réapprovisionner régulièrement. Pour les 3 derniers mois pendant lesquels nous traversions les Alpes, cela a été une toute autre histoire. Il nous est arrivé de ne croiser aucun village, aucun commerce pendant plusieurs jours. Depuis quelques semaines, les derniers refuges ont fermé leurs portes et nous devons maintenant prévoir beaucoup plus large pour nos stocks, en ayant parfois jusqu'à 5 ou 6 jours de nourriture avec nous. Ici les plats lyophilisés jouent un rôle essentiel dans la gestion de notre alimentation. Si le midi nous mangeons généralement froid, des produits riches et faciles à transporter et à conserver comme du fromage et de la charcuterie, le soir manger un repas chaud, équilibré et consistant nous semble indispensable ! On commence à affronter des nuits à -5/-10° donc il nous faut bien ça pour tenir le coup... Au-delà de ça, le plaisir réconfortant d'un plat cuisiné n'est franchement pas négligeable dans ces conditions !

Pour suivre les aventures de Marie et Nil :