0 Article

Panier(0)

Il n'y a plus d'articles dans votre panier
Total TTC 0,00 €
5 Conseils Trail Par Nathan Jovet

5 Conseils Trail Par Nathan Jovet

Nathan Jovet du Team Salomon Trail vous donne 5 conseils pour bien réussir votre épreuve trail. Découvrez vite les points clés pour faire de votre trail un moment de plaisir et de réussite, ou tout simplement pour bien débuter !

  1. Bien choisir son Trail.

    La première des choses est de courir sur un parcours qui nous fait envie, sur lequel on prendra le maximum de plaisir. Pour cela, il ne faut pas être trop gourmand sur les distances et donc choisir une course qui est en adéquation avec notre entrainement. Il ne faut pas regarder uniquement la distance mais également le dénivelé et la technicité du trail.
  2. Il faut essayer de prendre le repas d’avant course 3 heures avant le départ, en privilégiant les aliments facile à digérer.

    Il existe une autre alternative qui est de prendre son dernier repas uniquement 1h30 avant si c’est un gâteau énergétique ou un petit-déjeuner de l'effort. Cette option permet de gagner un peu de temps de sommeil, surtout si la course est très tôt le matin, tout en gardant un repas d’avant course facilement assimilable et de qualité. Plus la course est longue, moins il est important de manger tôt le matin. La chose la plus importante est d’avoir déjà testé son dernier repas avant la course et ne pas prendre de nouvelles choses le jour J.
  3. L’entrainement est primordial pour être bien le jour de la course, mais l’entrainement invisible est également très important et très souvent négligé.

    Il faut donc avoir une bonne hygiène de vie surtout les dernières semaines, c’est-à-dire avoir une bonne alimentation (privilégier les aliments avec des index glycémiques faibles avant la course), bien s’hydrater avant la course, ne pas négliger le sommeil qui est nécessaire… Il est important d’arriver sur la course avec une certaine fraîcheur et pour cela il faut alléger la semaine d’entrainement avant la course.
  4. Avoir un matériel adapté au profil de la compétition.

    La première des choses est d’avoir les bonnes chaussures. Le choix des chaussures doit se faire en fonction de la distance (plus le format et long, plus il faut privilégier de l’amorti et du drop), en fonction du terrain (plus le terrain et technique et boueux, plus il faut d’adhérence et donc de crampons) ainsi qu’en fonction de sa foulée et ses habitudes. Il faut déjà avoir couru avec ses chaussures avant la course. C’est la même chose avec les bâtons, si on choisit d’en prendre, il faut s’être entrainé avec avant. Pour tout ce qui est nutrition, il est très important de s’alimenter avant d’avoir soif et d’avoir faim car une déshydratation ou une hypoglycémie peut avoir des conséquences désastreuses sur la performance. Il faut également avoir testé tous les produits avant la compétition.
  5. Avoir la meilleure gestion de course possible.

    Souvent le départ est trop rapide avec l’excitation du dossard, il faut être patient et ne pas partir trop vite. Pour avoir une bonne gestion, il faut connaitre le profil de la course et toujours savoir où on se situe durant la course pour pouvoir au mieux gérer les difficultés. On peut adapter sa gestion de course en fonction de ses qualités, par exemple aller plus vite en montée ou en descente.