Que vous soyez débutant ou professionnel, ne vous focalisez pas uniquement sur l'amélioration de votre performance. Certaines règles sont essentielles à suivre pour éviter toute déconvenue.

Les erreurs à éviter en running

1. Ignorer la blessure

Le running s'associe souvent à la douleur, mais il y a une frontière entre la douleur causée par la fatigue et la négligence d'une douleur causée par une blessure. Une douleur type passagère, qui survient et disparaît rapidement, n'est probablement pas quelque chose qui doit vous inquiéter. En revanche, une douleur qui apparaît fréquemment, à chaque sortie, est totalement différente et nécessite votre attention. Cela peut engendrer une blessure à long terme qui aurait pu être évitée. Dans cette situation, demander conseil à votre médecin est une valeur sûre.

2. Négliger l'échauffement

Les coureurs négligent souvent cette phase primordiale, surtout quand ils sont à court de temps. Malheureusement, cela peut souvent conduire à des blessures. Un bon échauffement se compose d'abord par un petit footing à l'allure souple et progressive (20-30min), suivit de quelques étirements activo-dynamique (5-10 min) : les mollets, les ischios-jambiers, les adducteurs, les quadriceps, les muscles du dos, des épaules, du cou ... Échauffé, votre corps sera plus efficace pour supporter les efforts, et peut vous prévenir des blessures.

3. Courir le ventre vide

Pour beaucoup de coureurs, prendre un petit déjeuner copieux le matin est difficile. Sauter ce repas n'est probablement pas un choix judicieux, en particulier pour votre organisme, qui a besoin de « carburant » pour pouvoir démarrer la journée, et ainsi permettre au cerveau et aux muscles de fonctionner de manière optimale durant les efforts. Pour éviter d'épuiser les réserves en sucres de l’organisme pendant la course, et provoquer une fatigue prématurée, mangez suffisamment de calories pour pouvoir maintenir votre effort sur la durée. Le MixCream est idéal comme petit déjeuner à haute valeur énergétique, pour accompagner un thé ou café. La digestion est optimale et le goût, délicieux.

4. La pression des objectifs

Pour les amateurs, un suivi de progression des objectifs est un bon moyen de rester motivé. Mais se fixer de nouveaux objectifs après chaque séance d'entraînement peut causer un stress inutile. Fixer vous des objectifs réalisables et surtout, prenez votre temps. Concentrez-vous sur le plaisir de l'activité.

5. Des objectifs sans compromis

Avoir un plan d'entraînement avec "des objectifs réalistes" est important. Cependant un plan d'entraînement qui ne permet pas de compromis est une erreur. Si mardi, vous avez programmé une séance de 20km, cela ne signifie pas qu'il doit être fait à tout prix. Votre santé, votre vie privée et la météo devront être prises en considération. Il ne faut pas que votre activité devienne une contrainte, mais qu’elle reste au contraire un plaisir : avec de la satisfaction et donc de la motivation, vos performances n’en seront que meilleures. Votre santé, votre vie privée et la météo devront être prises en considération. Faîtes des choix rationnels et judicieux.

6. Démarrer une course trop rapidement

Lors d'un départ d'une compétition, évitez d'être aspiré par la foule. Si votre rythme est plus élevé que d'habitude même si elle est seulement de quelques kilomètres depuis le départ, vous devrez fournir le double de votre effort sur les derniers kilomètres. Pour lutter contre ce départ rapide, utilisez une montre capable d'afficher votre allure et maintenez ce rythme. Vous pourrez accélérer quelques kilomètres avant la ligne d'arrivée. Le résultat sera atteint et votre expérience de la course aura été plus agréable.

7. Un repos insuffisant

C'est facile en théorie, mais difficile à appliquer : Reposez-vous au moins un jour par semaine, au lendemain d'une longue course, courez une petite distance. Dormez 8 heures par nuit. Un manque de sommeil ou trop de distance parcourue, c'est une blessure susceptible de se produire.

8. L'impasse sur la nutrition après un entraînement intense.

Une façon de ruiner les efforts d'un entraînement intense est de sauter la nutrition post-entrainement. Alors que vous n'avez pas envie de manger juste après une course, attendre plus de 45 minutes peut nuire à votre corps dans les jours qui suivent. Nous vous conseillons de consommer un produit riche en glucides et en protéine, comme par exemple la boisson MixDrinkRécup, ou une barre énergétique MX3, AmandEnergyBar MX3. Ces produits permettent une récupération optimale.