• Sélection du mois ...

Sélection du mois Nutrition Sportive

  • Sélection du mois Repas ...

Sélection du mois Repas Lyophilisés

  • Sélection du mois Force ...

Sélection du mois Force & Fit

Frais de port offerts

Pour toutes commandes supérieures à 50€ d'achat, en France métropolitaine.

Livraison 48h

Chez vous ou en point relais avec SoColissimo.

Fidélité récompensée

Vos achats convertis en points, vous offrent des récompenses.

Nutrition sportive pour performer

La pratique d’un sport engendre le respect d’une alimentation riche en glucides et en protéines. Que l’athlète soit professionnel ou amateur, il doit suivre une alimentation sportive spécifique afin de ne pas se mettre en danger et d’optimiser ses résultats sportifs.

Qu’est-ce que la nutrition sportive ?

On appelle nutrition sportive le style d’alimentation qu’un athlète doit suivre afin de ne pas être carencé. Elle apporte au sportif une énergie permettant d’optimiser ses compétences et de compenser les pertes en eau et en sels minéraux lors de l’effort. L’alimentation du sportif doit être constituée essentiellement de glucides et de protéines. Il doit également consommer des fruits et légumes en quantité suffisantes afin de faire le plein de minéraux et de favoriser la réhydratation.

Quels sont les aliments de base d’une nutrition sportive ?

  1. Les glucides, élément clé de la nutrition sportive

    Les glucides complexes sont les principaux nutriments qu’un sportif doit ingérer. Ils permettent d’éviter l’hypoglycémie pendant un entraînement ou lors d’une compétition sportive. Les glucides complexes sont contenus dans les féculents tels que les pommes de terre le riz brun ou encore les pâtes. L’athlète doit consommer ces glucides de manière constante, avant, pendant et après un effort. Il doit faire le plein de sucres lents afin d’apporter, à son corps, l’énergie nécessaire pour la réalisation d’un effort sur une période donnée. En effet, lors d’un exercice, l’organisme va puiser dans les réserves de glycogène (forme des glucides ingérés par l’organisme) afin de procurer de l’énergie au sportif. Si ces réserves sont trop faibles, l’athlète ne disposera pas de l’énergie nécessaire pour se donner à fonds et se surpasser. Des produits énergétiques riches en glucides existent tel que la maltodextrine, les gâteaux et crèmes énergétiques, les boisson isotonique ou encore les barres et gels énergétiques. Avant l'effort, ils permettent de maximiser les réserves pour être en bonne conditions le jour de la course. Pendant l'effort, ils permettent de compenser les pertes énergétiques, et d'avoir un apport suffisant pour prolonger l'effort. Attention à ne pas confondre glucides complexes et glucides simples. Ces derniers représentent ce qu’on appelle les sucres rapides. Ils sont contenus principalement dans les aliments sucrés : pâtisseries, boissons sucrées, chocolat… Ceux-ci apportent une énergie immédiate mais de courte durée. Privilégiez donc les glucides complexes qui apportent de l’énergie sur une période plus importante.

  2. Les protéines pour prendre soin de ses muscles

    Les protéines représentent la seconde source d’apports nutritionnels des sportifs. Ils contribuent à l’apport énergétique d’un athlète et à son équilibre alimentaire. Ils participent au renouvellement et à l’entretien musculaire. Les protéines doivent donc être consommées en quantité suffisante afin de garantir les bons résultats d’un sportif. Il existe des protéines riches ou pauvres en gras. Misez sur les protéines maigres afin de ne pas ingérer de mauvaises graisses. Idéal à consommer après l'effort, pour reconstruire les fibres musculaire ayant subis des dégradation au cours de l'effort. Nous vous proposons des boisson ou des compléments, pour faciliter la récupération et pouvoir mieux enchainer les entraînements et ainsi progresser plus rapidement.

  3. L’importance des fruits et légumes dans l’alimentation sportive

    Ils ne représentent pas les principales sources d’apports énergétiques dans la nutrition sportive, mais ils tiennent une place importante. Les fruits et légumes apportent les vitamines et minéraux dont le sportif a besoin. Ils peuvent être consommés régulièrement lors de phases de récupération. De plus, le glucose contenu dans les fruits favorise le stockage du glycogène dans l’organisme. L’apport en eau des fruits et légumes favorise également la réhydratation des athlètes.

  4. L’hydratation

    L’hydratation est un point important dans la nutrition sportive. Les pertes en eau et en minéraux lors de la pratique d’un sport peuvent être importantes. Pour y remédier, le sportif doit boire de l’eau, mais cela ne suffit pas. MX3 propose des boisson isotonique (la meilleure boisson existante pour les sportifs), qui favorise une bonne hydratation en apportant eau, glucides, vitamines et sels minéraux, le tout en offrant une digestion parfaite grâce à sa très faible acidité. Avant, pendant et après l’effort, la consommation de boisson énergétiques doit être régulière afin d’éviter la déshydratation. La consommation en boisson de l'effort d’un sportif évolue en fonction de la durée et de l’intensité de l’entraînement ou de la compétition. Plus l’entraînement sera long et intensif et plus les apports en eau, glucides, vitamines et minéraux devront être importants. Dans le cas où les entraînements dureraient plus de 3/4 heures ou lors de compétitions sportives, l’athlète peut consommer des boissons énergétiques longue distance (avec apport en protéines et bcaa) ou des barres et gels énergétiques.
    À noter que la limite d’absorption d’eau par heure d’entraînement est de 1 litre. Bon à savoir également : consommer plus de 9 litres d’eau par jour pourrait produire un phénomène de surhydratation aux graves conséquences.

La nutrition sportive, pour qui ?

Doit-on nécessairement être un grand athlète pour respecter une nutrition sportive ? Non. Que vous soyez un sportif aguerri ou que vous pratiquiez un sport de temps en temps, vous pouvez suivre une alimentation sportive et consommer des produits de nutrition sportive. Veillez à adapter vos apports nutritionnels en fonction des efforts fournis et de la durée de l’effort. La consommation de glucides ne sera en effet pas la même pour un athlète amateur que pour un sportif pratiquant de la course à pied chaque jour, de manière intensive.